You are currently browsing the tag archive for the ‘recipe’ tag.

Bonjour et bonne année aux valeureux qui passent encore quelquefois par ici. Le second semestre 2013 a été chargé de mon côté, j’y reviendrai (peut-être) ultérieurement.En attendant, pour bien débuter 2014, un peu de bonne musique. Random Recipe (dont je vous avais déjà parlé ici et ) a sorti son second album, et c’est toujours aussi bon! Vous pouvez l’écouter en intégralité ci-dessous.

Avant hier je suis donc allé voir Izia en concert, renouant ainsi avec une habitude oubliée depuis quelques temps déjà. En général, le temps que je tilte que la sortie d’un nouvel album pour un artiste rime avec tournée de promotion, celle-ci est déjà terminée. Oui. Donc j’en ai raté pas mal ces dernières années, il faut que cela cesse.

C’était mon premier concert à Nancy, la salle était chouette. Arrivé un peu en avance, au cas où mon gps m’aurait joué des tours, je me suis gelé devant l’entrée en compagnie de quelques autres. J’ai eu tout le loisir d’entendre geindre des jouvencelles, se plaignant de ne pas avoir pu acheter des places pour voir Orelsan le lendemain, son concert étant déjà complet. Sérieusement, il y a des gens qui paient pour le voir? Je veux dire, voir un ou deux vidéos sur lui de temps en temps sur le net, ok, et encore, mais de là à se déplacer  et payer pour lui. Enfin… je suppose que c’est une histoire de goûts, et que les miens ne sont plus de toute fraîcheur.

Les portes s’ouvrent, on peut enfin se réfugier au chaud, la neige commençant à nous recouvrir dangereusement dehors. Il y a très peu de monde, je suis surpris. Je me positionne devant la scène, la salle restera vide jusqu’au dernier moment où elle se remplira d’un coup: A Nancy, on aime visiblement prendre on temps. Le jeunot à ma droite a de tout petits doigts. On dirait qu’il lui manque une phalange sur chaque doigt, ce n’est pas possible autrement. Enfin, si j’en suis venu à le détailler à ce point, c’est que le reste est visuellement attrayant. Je ferai bien une after avec, espérant seulement que tout ne soit pas aussi court chez lui.

La première partie débute. C’est un groupe que je ne connaissais pas, québécois, qui monte sur scène: les Random Recipe. Ils ont de l’énergie à revendre, leur musique est très variée et originale. J’aime assez. (on clic sur ce lien pour un article plus détaille sur ce groupe qui arrive tout juste en france) Ils ne restent pas assez longtemps mais ils ont remplis leur rôle: la salle est chauffée.

Izia entre en scène, ma tête recommence à se secouer frénétiquement. Le son de la guitare principale est un peu trop fort, il couvre parfois sa voix, dommage. Le jeunot à côté de moi ne cessera d’immortaliser le moment en prenant des photos avec son portable. Il aura pleins de souvenirs, mais il n’aura pas un seul instant vu la chanteuse autrement qu’au travers de son écran. Décidément, il faut vraiment que je le fasse retourner au réel lui. Les chansons défilent, Izia interagit beaucoup avec le public, je suis conquit. Toutes les chansons de son dernier album y passe, je déplore qu’elle n’en reprenne que peu de son premier. Je n’avais pas encore eu l’occasion de les écouter, je souhaitais en découvrir plus ce soir là. J’ai aimé le peu que j’ai entendu, Deezer se chargera du reste. Après le premier rappel (il y en aura deux) on me tapote sur l’épaule. Une jeune fille me demande -poliment- si je peux lui céder ma place, car elle est très très fan, mais, arrivée en retard (tiens donc), elle n’a pas pu voir son artiste préférée d’assez prêt à son goût. Il ne reste plus que quelques chansons, j’en ai bien profité, je décide d’accéder à sa requête. Et puis,c e n’est pas comme si je devais m’exiler au fond de la salle, je reste au second rang. De surcroit, c’est bien la première fois que l’on me formule cette demande, d’habitude on joue plutôt des coudes où on tente de se faufiler en douce, sans scrupules aucuns. Pour me remercier elle m’embrassera par deux fois. Sur la joue, hein. Mais pas une bise, vraiment embrasser. Brrr… Je suis souillé. Le choc traumatique passé, je profite de la fin du concert comme il se doit.

Les lumières se rallument, je bavarde un peu avec la fangirl plutôt sympathique, je remonte en voiture pour deux heures de route, je glisse dans mon lit vers deux heures du matin. Une bien bonne soirée.

 

Archives