You are currently browsing the tag archive for the ‘gateau’ tag.

Cela fait longtemps que je n’ai pas partagé de recette. Le fait est que si je fais toujours des gâteaux, je refais souvent les quelques-uns dont nous raffolons, les nouveautés sont donc rares. Ce dimanche toutefois j’ai innové un peu, et c’est ainsi que nous avons dégustés un cake aux fraises tagada.

Les recettes de cet type sont légions sur internet. Je me suis inspiré de plusieurs pour faire la mienne que j’ai voulu pas trop écœurante malgré l’utilisation de bonbons. J’ai banni l’ajout de sirop à la fraise comme certains le font, par exemple. Au final, il faudra donc:

– 24 fraises tagada (+ quelques unes pour la déco, ne mangez donc pas tout durant l’élaboration du gâteau)

– 150g de beurre

– 100g de sucre

– 3 oeufs

– 150g de farine

– 50g de poudre d’amande

– 5cl de lait

– 1 sachet de levure chimique

C’est parti! Dans une casserole, faites chauffer le lait et faites y fondre le beurre. Faites-y fondre ensuite les fraises tagada en remuant doucement. Éteignez le feu, laissez de côté. Dans un saladier, mélangez la farine, la poudre d’amande, le sucre et la levure. Incorporez les œufs. Ajouter ensuite le contenu de votre casserole. Versez la préparation dans un moule en silicone de préférence, ou dans un moule que vous aurez tapissé de papier sulfurisé au préalable. Cela vous facilitera grandement le démoulage. Enfournez à 180°C pendant 25 à 35mn, selon votre préférence de cuisson. Pour ma part je l’ai déjà dit, je les préfère peu cuits pour garder du moelleux. Une fois la cuisson terminée, déposez des fraises tagada sur le dessus en appuyant légèrement pour les fixer. Attendre le refroidissement complet pou le démoulage. Oui, c’est la partie la plus dure de la recette (l’attente, pas le démoulage)

Bon appétit!

Publicités

Cette semaine je vais sans scrupules aucun subtiliser la recette de mon ami Vincent pour ce gâteau du dimanche. Car outre le fait d’être beau, intelligent, polyglotte, cultivé et effroyablement mature, j’ai appris récemment que Vincent cuisinait aussi. Il ne lui manque plus qu’à passer dans mon lit pour qu’il soit parfait, mais comme nul ne l’est, je pense que je peux attendre encore un peu. Bref ! Cette semaine donc, je lui emprunte sa recette de tarte au citron, qui ma foi est fameuse et si facile à réaliser que se serait un crime de s’en priver.

– 150g de sucre

– 150g de beurre

– 100g de poudre d’amandes

– 3 oeufs

– 2 citons non traités après récolte

– 1 pâte à tarte (sablée de préférence)

C’est parti! Commencer par faire fondre le beurre. Pendant ce temps, mélanger le sucre et les oeufs. Râper les zestes des citrons, les ajouter à la préparation. Ajouter le jus d’un citron pour un gâteau à la saveur légère et délicate, le jus des deux citrons si vous préférez un goût plus intense (j’ai opté pour un seul jus) Ajouter le beurre fondu, puis la poudre d’amande. Mélanger jusqu’à l’obtention d’une préparation liquide bien lisse. Positionner la pâte dans le moule, piquer le fond à l’aide d’une fourchette. Verser la préparation par dessus et enfourner pendant 30mn à 180°C. Vérifier la cuisson en y plantant un couteau: la lame doit ressortir sèche.

Simple, efficace, il ne reste plus qu’à déguster en essayant de ne pas la finir d’un coup.

(Photo de Vincent)

 

C’est amusant.

Depuis que je publies -parfois- quelques recettes de gâteaux le dimanche, mon blog est entré dans cette catégorie à la mode des blogs culinaires. Je suis « suivi » et « aimé » par une quantité d’inconnus possédant leur propre blog culinaire et essayant de se faire de la pub en postant chez les blogs d’autrui. Quand bien même le thème général n’a rien à voir. Pensez-vous vraiment qu’une mamie-gâteau commenterait mon blog en sachant que je ne suis qu’un suppôt de Satan affublé de cette tare d’aimer les hommes? Brrr …

Non, franchement, mesdames les cybercuistots, prenez un peu le temps de découvrir les lieux où vous mettez les pieds avant d’essayer d’y insérer d’une façon que vous penserez subtile une pub pour votre blog. Mieux, cessez de bloguer  vous ferez du bien à l’Internet. Non, vos recettes ne sont pas originales. Non, vous ne deviendrez pas célèbre avec votre recette de « cake-au-jambon-façon-mémé ». Le blog culinaire est pour la mère de famille ce que le skyblog est à son adolescente rebelle qu’elle ne comprends plus. Dans les deux cas, c’est une pollution pour autrui, tenez-vous le pour dit.

Sur ce, je retourne à mes fourneaux 😀

Oui, j’ai entendu vos appels. Vous qui demeuriez affamés depuis que je ne publies plus de recettes. Il est grand temps de se remettre aux fourneaux, et de faire durer l’été avec un gâteau aux abricots. Pour cela, il vous faudra:

– 1 grosse boite d ‘abricots au sirop (ben oui, dur de s’en procurer autrement en cette saison. Environs 820g la boite)

– 150g de farine

– 1 sachet de levure chimique

– 150g de sucre

– 120g de beurre mou

– 3 oeufs

Mettre vos abricots à égoutter, conserver le jus dans une casserole. Préchauffer votre four à 180°C, mettre la casserole sur le feu pour faire de votre jus un sirop épais.

Pendant ce temps, mélanger sucre et beurre mou juqu’à obtenir un mélange homogène. Si vous avez oublié de sortir votre beurre à l’avance, faites lui faire un petit tour au micro onde pour le ramollir sans pour autant qu’il soit fondu. Ajouter les oeufs, puis la farine et la levure.

Disposer joliment les abricots dans le fond du moule (Optez pour un moule en silicone pour un démoulage facile, sinon beurrez bien le moule) et verser la préparation par dessus.

Faire cuire pendant 45mn. Démouler une fois tiède, verser le sirop épais par dessus. Déguster.

Je le répète une nouvelle fois: j’apprécie les gâteaux simples, issue d’une même base customisable à volonté pour donner des résultats très différents. Aussi, quand un ami m’a donné la recette d’un cake bien différent de ceux que je faisais habituellement (ici ou , par exemple), je l’ai testé. Tu t’en doutes, le résultat fut plus que concluant. Aujourd’hui ça sera donc cake au miel, épices et noix. Il vous faudra:

– 110 g de farine

– 100 g de sucre

– 150 g de beurre

– 3 oeufs

– 50 g de miel liquide

– 1 sachet de levure chimique

– 150g de noix, au choix: pécan, noix, noisettes, amandes émondées … voir un mélange de tout ça.

– Epices au choix: vanille, extrait d’amande amère, fleur d’oranger, canelle … L’un l’autre, ou encore une fois, un mélange.

Préchauffer le four à 180°C.

Faire fondre le beurre. Dans un saladier, battre le sucre avec les oeufs. Ajouter la farine et la levure, puis le beurre fondu, le miel et enfin les épices choisies. Lorsque le mélange est homogène, ajouter les noix. Enfourner pour 40mn environs, bien surveiller la fin de cuisson pour éviter toute catastrophe 🙂 Déguster.

Un petit goût de pain d’épice, le croquant des noix mais le moelleux du cake bien tendre (surtout pas sec, ne pas faire cuire trop longtemps!), recette validée! Bon appétit.

J’aime les gâteaux. Mais je ne veux pas passer ma journée en cuisine, alors je les choisis simples et bons. Et je crois que le summum du simple et bon est atteint lorsque l’on fait un Crumble. Qui plus est, il fait parti de ces gâteaux « customisables » à volonté, atout non négligeable. Ca sera donc la recette du jour:

-150g de farine

– 150g de sucre

-125g de beurre mou (pensez à le sortir avant, sinon passez le légèrement au micro-onde)

– 6 pommes.

Préchauffer le four à 210°C.

Beurrer généreusement votre plat. Peler, évider et couper grossièrement vos pommes. Des morceaux trop petits vous donneront une purée après cuisson, or il vous faut encore un peu de texture. Couper donc des pommes moyennes en 8 ou des grosses pommes en 12. Les répartir dans le plat, saupoudrer de sucre pour les faire caraméliser à la cuisson.

Dans un saladier, mélanger à la main farine, sucre et beurre mou. Former une pâte grumeleuse et émietter-là au dessus des pommes. Enfourner pour une demi-heure.

Déguster tiède avec de la glace à la vanille ou une cuillère de crème fraîche. (Non, on ne fait pas attention aux calories ici)

Concernant la partie « customisable », cela concerne essentiellement les fruits. Acheter les de saison. L’été, remplacer les pommes par des pêches. L’hiver, faire un mélange 50% pommes 50% bananes. Les Crumble aux fruits rouges (fraises, framboises, groseilles) sont évidemment une tuerie. Vous pouvez également modifier la pâte en remplaçant 25g de farine et 25g de sucre par 50g de Spéculoos. Laisser parler votre imagination 🙂

Après deux semaines d’absence, le revoilà, le gâteau du dimanche. Comme je suis pas encore tout à fait remis de ma grippe, on va faire simple avec un gâteau que je fais très peu souvent alors que je l’aime pourtant énormément: le flan. Pour cela, il vous faudra:

– Une pâte brisée (achetée toute faite car flemme)

– 1 litre de lait

– 4 oeufs

– 150g de sucre

– 90g de farine

– 1 gousse de vanille (ou deux sachets de sucre vanillé parce que c’est plus simple et moins cher)

On commence par faire bouillir le lait avec la gousse de vanille fendue en deux dans la longueur ou avec le sucre vanillé. Pendant ce temps, on préchauffe son four (feu moyen) et on mélange farine, sucre et oeufs jusqu’à ce que se soit bien homogène. Etaler votre pâtre brisée dans un moule à bords hauts. Une fois que me lait bout, on entre dans la phase qui requiert de l’attention tout en restant à la portée de tous. Retirer la gousse de vanille, puis verser doucement ce lait sur votre mélange farine-sucre-oeufs en remuant constamment la préparation. Le secret du flan c’est ça. Comme pour le risotto, il faut l’agiter en permanence pour le réussir. Une fois votre préparation bien homogène, remettez la dans la casserole sur feu moyen, sans cesser d’agiter, pour deux minutes environs. Votre préparation va rapidement s’épaissir pour napper votre ustensile. Verser alors la préparation sur la pâte, enfourner pour 30 à 40mn environs. La durée de cuisson dépendant beaucoup de votre four, il conviendra de la surveiller. Il faut que le flan cuise lentement jusqu’à être bien doré sur le dessus.

Bon appétit!

Ce week-end, on m’a demandé un Cheesecake. L’avantage de ce gâteau, en plus de sa simplicité de confection, c’est qu’il est personnalisable à volonté, et donc que l’on peut le renouveler sans se lasser. Aujourd’hui ça sera donc Cheesecake aux pommes. Pour ça, il vous faudra:

– 600g de fromage frais (Philadelphia, sinon St Moret ou autre du genre)

– 250g de creme fraiche

– 3 pommes reinettes

– 130g de sucre

– 50g de beurre fondu

– 200g de gâteaux secs (palets bretons ou petits beurres)

– 4 oeufs

– 1 cuillère et demi de farine

– 150g de gelée de pomme

C’est parti! Ecraser les gâteaux secs, et les mélanger à la main au beurre fondu. Répartir ce mélange dans votre plat (à bords hauts), et mettre tout ça au réfrigérateur.

Préchauffer votre four à 180°C. Peler, épépiner les pommes et les couper en gros morceaux (8 ou 12 morceaux par pomme) Les faire revenir dans du beurre à la poêle, environs 10mn en remuant régulièrement. Pendant ce temps, fouetter le fromage avec le sucre. Ajouter la crème fraiche puis les oeufs et enfin la farine.

Répartir les pommes sur votre pâte, puis recouvrir avec le mélange au fromage. Enfourner pour 15ùn, puis baisser la température à 120°C et continuer la cuisson pendant 45mn environs.

Faire fondre la gelée de pomme, la verser sur le dessus du gâteau, lisser à la spatule (ou avec le dos d’une cuillère). Nous arrivons à la partie la plus dure de la recette: réserver le tout 24h au réfrigérateur. Oui. C’est dur d’attendre.

Bon appétit!

Cette semaine, ça sera cake pavot-orange-amande.

J’ai choisi cette recette car j’avais une quantité de graines de pavot à écouler. Comme ça c’est fait. Si vous n’en avez pas, la recette reste intéressante car le gout orange-amande est vraiment à tomber. Toutefois vous n’aurez plus le côté croquant des graines de pavot, ce qui enlève un peu de charme et d’originalité à la recette. Pour ce cake, il vous faudra donc:

– 250g de farine

– 110g de poudre d’amande

– 50 g de graines de pavot

– 1 sachet de levure chimique

– 180g de sucre

– 180g de beurre ramolli

– 3 oeufs

– 6 cl de lait (si vous n’avez pas de doseur, il vous faut de quoi faire tremper vos graines de pavot)

– le zeste et le jus d’une grosse orange non-traitée.

C’est parti!

Faites tremper les graines de pavot dans le lait pendant 1/2 heure environs. Pendant ce temps, beurrer et fariner le moule à cake. Placer-le au frigo le temps de faire le reste. Préchauffer le four à 180°C.

Mélanger la farine, la poudre d’amande et la levure. Dans un autre récipient, battre le beurre ramolli avec le sucre jusqu’à blanchiment. Ajouter les oeufs et le zeste de l’orange. Incorporer le mélange sec (farine, amande, levure), puis le jus de l’orange, le pavot et le lait.

Verser la pâte dans le moule, enfourner pour 45mn. A ce stade de la cuisson, le gâteau n’est pas encore tout à fait cuit. Augmenter la température du four et faire cuire à feu fort pendant 5 à 10mn, le temps de former une belle croûte dorée. Bien surveiller cette dernière étape pour éviter tout risque de brûler le gâteau. En procédant de cette façon, vous obtiendrez un gâteau à la croûte caramélisée et légèrement croquante, mais avec un coeur très moelleux. Sinon, vous pouvez opérer de façon plus classique en faisant cuire 1 heure à feu doux, mais le gâteau sera un peu plus sec.

Prendre son mal en patience le temps que le gâteau refroidisse. Déguster. Bon appétit!

Aujourd’hui j’anticipe un peu la chandeleur et je vous propose une recette de crêpes. J’ai longtemps cherché et ajusté ma recette pour obtenir quelque chose qui a finit par me convaincre. J’ai essayé différents parfums, différentes textures avant d’obtenir ce résultat. J’y retravaillerai surement encore, mais pour le moment je suis satisfait de cette recette qui donne des crêpes vraiment moelleuses. Il vous faudra donc, pour une vingtaine de crêpes:

– 275 g de farine

– 70 g de sucre

– 90 g de beurre fondu

– 80 cl de lait

– 6 oeufs

– une légère dose de rhum (1 grosse cuillère à soupe)

Alors pour ma part c’est simple: je mets tous les ingrédients pèle-mêle dans mon blender, je mélange, je laisse reposer une heure, je fais sauter mes crêpes et je les déguste trop rapidement. Si vous devez procéder à la main, mélanger d’abord la farine et le sucre, puis ajouter les oeufs un à un, le beurre fondu, le lait, et enfin le rhum. Le temps de repos n’est pas indispensable, mais je le laisse quand même par acquis de conscience. Bon appétit !

Archives