You are currently browsing the category archive for the ‘Cuisine’ category.

06h00: Petit déjeuner. Sucré, toujours.

08h30: Le chocolat du matin, du ballotin offert par les fournisseurs.

09h10: Visite surprise de mon ancienne technicienne, venue avec un gâteau au chocolat maison.

09h25: Seconde part « parce qu’il faut finir ».

14h45: Galette des rois entre collègues.

15h20: Seconde part « parce qu’il faut finir ».

16h00: Surprise de ma moitié: gâteau aux noisettes.

20h00: Après un repas léger, seconde part, « parce qu’il faut toujours finir un repas par du sucré ».

Publicités

Cette semaine je vais sans scrupules aucun subtiliser la recette de mon ami Vincent pour ce gâteau du dimanche. Car outre le fait d’être beau, intelligent, polyglotte, cultivé et effroyablement mature, j’ai appris récemment que Vincent cuisinait aussi. Il ne lui manque plus qu’à passer dans mon lit pour qu’il soit parfait, mais comme nul ne l’est, je pense que je peux attendre encore un peu. Bref ! Cette semaine donc, je lui emprunte sa recette de tarte au citron, qui ma foi est fameuse et si facile à réaliser que se serait un crime de s’en priver.

– 150g de sucre

– 150g de beurre

– 100g de poudre d’amandes

– 3 oeufs

– 2 citons non traités après récolte

– 1 pâte à tarte (sablée de préférence)

C’est parti! Commencer par faire fondre le beurre. Pendant ce temps, mélanger le sucre et les oeufs. Râper les zestes des citrons, les ajouter à la préparation. Ajouter le jus d’un citron pour un gâteau à la saveur légère et délicate, le jus des deux citrons si vous préférez un goût plus intense (j’ai opté pour un seul jus) Ajouter le beurre fondu, puis la poudre d’amande. Mélanger jusqu’à l’obtention d’une préparation liquide bien lisse. Positionner la pâte dans le moule, piquer le fond à l’aide d’une fourchette. Verser la préparation par dessus et enfourner pendant 30mn à 180°C. Vérifier la cuisson en y plantant un couteau: la lame doit ressortir sèche.

Simple, efficace, il ne reste plus qu’à déguster en essayant de ne pas la finir d’un coup.

(Photo de Vincent)

 

Quand un nom d’émission télévisée prend tout son sens …

C’est amusant.

Depuis que je publies -parfois- quelques recettes de gâteaux le dimanche, mon blog est entré dans cette catégorie à la mode des blogs culinaires. Je suis « suivi » et « aimé » par une quantité d’inconnus possédant leur propre blog culinaire et essayant de se faire de la pub en postant chez les blogs d’autrui. Quand bien même le thème général n’a rien à voir. Pensez-vous vraiment qu’une mamie-gâteau commenterait mon blog en sachant que je ne suis qu’un suppôt de Satan affublé de cette tare d’aimer les hommes? Brrr …

Non, franchement, mesdames les cybercuistots, prenez un peu le temps de découvrir les lieux où vous mettez les pieds avant d’essayer d’y insérer d’une façon que vous penserez subtile une pub pour votre blog. Mieux, cessez de bloguer  vous ferez du bien à l’Internet. Non, vos recettes ne sont pas originales. Non, vous ne deviendrez pas célèbre avec votre recette de « cake-au-jambon-façon-mémé ». Le blog culinaire est pour la mère de famille ce que le skyblog est à son adolescente rebelle qu’elle ne comprends plus. Dans les deux cas, c’est une pollution pour autrui, tenez-vous le pour dit.

Sur ce, je retourne à mes fourneaux 😀

Avoir l’eau à la bouche : associer de grands nageurs à une émission culinaire pour décupler le plaisir. Bien joué Top Chef.

Camille Lacourt, Laure Manaudou, Grégory Mallet et Frédéric Bousquet

Week-end de chandeleur oblige, ce sont les crêpes qui seront à l’honneur aujourd’hui.

Tous les ans c’est la même chose: je cherche LA recette qui me donnera satisfaction. Car autant la recette parait simple à faire, autant elle se complexifie avec la multitude de variations que l’on peut y effectuer. Je pense bien entendu à l’arôme, si tant est que l’on veuille parfumer ses crêpes, ce qui est loin d’être obligatoire. Déjà là le choix est vaste: vanille, fleur d’oranger, bière, rhum… ? Ensuite il faut trouver le juste dosage des ingrédients de base pour ajuster le moelleux de la crêpe selon ses désirs, son épaisseur et sa légèreté également. Pour certains la crêpe n’est qu’un support de base pour tartiner moult choses, pour d’autres elle est si bonne qu’elle se suffit à elle-même.

Décidément non, ce n’est pas une recette des plus faciles à sublimer. Cette année davantage encore, mon blender étant cassé, j’ai du préparer ma pâte à la main et lutter contre les inévitables grumeaux. Car oui, la pâte à crêpes est LA pâte à grumeaux par excellence. Cette expérience m’aura convaincu à réinvestir dans un blender, car il est inconcevable de me passer de crêpes tout comme il est inconcevable que je lutte encore ainsi pour une simple pâte. Qui plus est quand on connait le marathon de la cuisson ensuite.

Faute de rhum, cette année j’ai opté pour un parfum vanillé. Elles furent moelleuses à souhait, parfaites. Le tout en mélangeant pèle-mêle 500g de farine, 1 litre de lait, 6 oeufs, 3 cuillères à soupe d’huile, 50g de sucre (dont 2 sachets de sucre vanillé), 1 pincée de sel.

Le travail en valait la chandelle, je suis repu et me pourlèche encore les babines en y repensant.

Se faire offrir un calendrier de l’avent pour la première fois en 30 un peu plus de 29  ans.

Oui, j’ai entendu vos appels. Vous qui demeuriez affamés depuis que je ne publies plus de recettes. Il est grand temps de se remettre aux fourneaux, et de faire durer l’été avec un gâteau aux abricots. Pour cela, il vous faudra:

– 1 grosse boite d ‘abricots au sirop (ben oui, dur de s’en procurer autrement en cette saison. Environs 820g la boite)

– 150g de farine

– 1 sachet de levure chimique

– 150g de sucre

– 120g de beurre mou

– 3 oeufs

Mettre vos abricots à égoutter, conserver le jus dans une casserole. Préchauffer votre four à 180°C, mettre la casserole sur le feu pour faire de votre jus un sirop épais.

Pendant ce temps, mélanger sucre et beurre mou juqu’à obtenir un mélange homogène. Si vous avez oublié de sortir votre beurre à l’avance, faites lui faire un petit tour au micro onde pour le ramollir sans pour autant qu’il soit fondu. Ajouter les oeufs, puis la farine et la levure.

Disposer joliment les abricots dans le fond du moule (Optez pour un moule en silicone pour un démoulage facile, sinon beurrez bien le moule) et verser la préparation par dessus.

Faire cuire pendant 45mn. Démouler une fois tiède, verser le sirop épais par dessus. Déguster.

Je le répète une nouvelle fois: j’apprécie les gâteaux simples, issue d’une même base customisable à volonté pour donner des résultats très différents. Aussi, quand un ami m’a donné la recette d’un cake bien différent de ceux que je faisais habituellement (ici ou , par exemple), je l’ai testé. Tu t’en doutes, le résultat fut plus que concluant. Aujourd’hui ça sera donc cake au miel, épices et noix. Il vous faudra:

– 110 g de farine

– 100 g de sucre

– 150 g de beurre

– 3 oeufs

– 50 g de miel liquide

– 1 sachet de levure chimique

– 150g de noix, au choix: pécan, noix, noisettes, amandes émondées … voir un mélange de tout ça.

– Epices au choix: vanille, extrait d’amande amère, fleur d’oranger, canelle … L’un l’autre, ou encore une fois, un mélange.

Préchauffer le four à 180°C.

Faire fondre le beurre. Dans un saladier, battre le sucre avec les oeufs. Ajouter la farine et la levure, puis le beurre fondu, le miel et enfin les épices choisies. Lorsque le mélange est homogène, ajouter les noix. Enfourner pour 40mn environs, bien surveiller la fin de cuisson pour éviter toute catastrophe 🙂 Déguster.

Un petit goût de pain d’épice, le croquant des noix mais le moelleux du cake bien tendre (surtout pas sec, ne pas faire cuire trop longtemps!), recette validée! Bon appétit.

J’aime les gâteaux. Mais je ne veux pas passer ma journée en cuisine, alors je les choisis simples et bons. Et je crois que le summum du simple et bon est atteint lorsque l’on fait un Crumble. Qui plus est, il fait parti de ces gâteaux « customisables » à volonté, atout non négligeable. Ca sera donc la recette du jour:

-150g de farine

– 150g de sucre

-125g de beurre mou (pensez à le sortir avant, sinon passez le légèrement au micro-onde)

– 6 pommes.

Préchauffer le four à 210°C.

Beurrer généreusement votre plat. Peler, évider et couper grossièrement vos pommes. Des morceaux trop petits vous donneront une purée après cuisson, or il vous faut encore un peu de texture. Couper donc des pommes moyennes en 8 ou des grosses pommes en 12. Les répartir dans le plat, saupoudrer de sucre pour les faire caraméliser à la cuisson.

Dans un saladier, mélanger à la main farine, sucre et beurre mou. Former une pâte grumeleuse et émietter-là au dessus des pommes. Enfourner pour une demi-heure.

Déguster tiède avec de la glace à la vanille ou une cuillère de crème fraîche. (Non, on ne fait pas attention aux calories ici)

Concernant la partie « customisable », cela concerne essentiellement les fruits. Acheter les de saison. L’été, remplacer les pommes par des pêches. L’hiver, faire un mélange 50% pommes 50% bananes. Les Crumble aux fruits rouges (fraises, framboises, groseilles) sont évidemment une tuerie. Vous pouvez également modifier la pâte en remplaçant 25g de farine et 25g de sucre par 50g de Spéculoos. Laisser parler votre imagination 🙂

Archives